Mesures sanitaires à l’école rentrée des vacances de printemps (26 avril 2021)

Bonjour à toutes et à tous,

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, a présenté les modalités sanitaires de la rentrée scolaire du lundi 26 avril.

Le lundi 26 avril, les élèves des écoles primaires retournent en classe. Dans cette perspective, le protocole sanitaire strict (protocole en vigueur depuis le 1er février) continue de s’appliquer, avec une vigilance particulière pour l’aération des pièces et la limitation des brassages dans les lieux de restauration scolaire, où la règle de 2 mètres entre les groupes et les repas pris par classes reste inchangée.

Ce qu’il faut retenir :

  • Les responsables de légaux des enfants doivent enfin surveiller la température des élèves chaque matin et s’abstenir d’envoyer à l’école les enfants fiévreux et/ou symptomatiques.
  • Dans les écoles, lorsqu’un enseignant absent ne peut être immédiatement remplacé, les élèves ne peuvent en aucun cas être répartis dans les autres classes. L’accueil des élèves est alors suspendu dans l’attente de l’arrivée du professeur remplaçant. Les responsables légaux des élèves sont immédiatement informés. Cette information vaut justificatif de la suspension de l’accueil des élèves.
  • A compter du 26 avril et sur l’ensemble du territoire métropolitain, la survenue d’un cas confirmé parmi les élèves entraîne systématiquement la fermeture de la classe à laquelle appartient l’élève pour une durée de 7 jours.
    Les élèves cas positif sont isolés pour une durée minimale de 10 jours (pour les cas symptomatiques à partir de la date des premiers symptômes ; pour les cas asymptomatiques à partir de la date du prélèvement).
    Tous les autres élèves de la classe seront considérés comme contact à risque et les mesures décrites ci-dessous leur sont applicables.
  • A l’issue de la période de fermeture, les responsables légaux des élèves de plus de 6 ans devront attester sur l’honneur de la réalisation d’un test par l’élève et du résultat négatif de celui-ci.
    En l’absence d’une telle attestation, l’éviction scolaire de l’élève sera maintenue jusqu’à la production de cette attestation ou à défaut pour une durée maximale de 14 jours. La réalisation d’un test RT-PCR sur prélèvement salivaire pour les élèves maternelles est également recommandée sans toutefois être obligatoire.
    Comme dans les autres cas de fermeture pour raison sanitaire, les responsables légaux peuvent bénéficier des facilités mises en place par le Gouvernement pour assurer la garde de leurs enfants lorsqu’ils ne peuvent télétravailler.
  • L’apparition d’un cas confirmé parmi les personnels n’implique pas automatiquement la fermeture de la classe.
  • Les campagnes de dépistage par tests RT-PCR sur prélèvement salivaire visent en priorité les élèves des écoles maternelles et élémentaires pour qui il est difficile de réaliser un prélèvement nasopharyngé. Ces campagnes de dépistage seront renforcées et déployées dans les écoles et les collèges à la reprise des classes dès le 26 avril, en priorité dans les écoles et établissements situés dans des zones présentant un taux d’incidence élevé ainsi que dans les écoles et établissements dans lesquels un ou des cas confirmés sont apparus.
    Les tests sont réalisés auprès des élèves mineurs après autorisation écrite d’un/des responsables légaux. Ces dépistages sont pris en charge par l’assurance maladie. Les documents d’identité et de couverture par l’assurance maladie seront demandés aux responsables légaux lors des prélèvements.

Pour tout renseignement, vous pouvez consulter la Foire Aux Questions à l’adresse suivante :
https://www.education.gouv.fr/covid-19-questions-reponses

Bonne soirée à toutes et à tous,

Cordialement,
— 
Pierre-Yves FEUNTEUN
Directeur école Marie Pape-Carpantier
Torcé-en-Vallée
09.63.55.24.31